Histoire du wakeboard

Les origines du wakeboard demeurent encore mystérieuses, tout ce qu’on sait c’est qu’il est né dans les années 80 en s’inspirant de plusieurs disciplines…Plusieurs sports ainsi que plusieurs personnes ont contribués à son histoire.
Le surf semble être la discipline la plus ressemblante de ce sport. Une des premières formes a été esquissé par les surfers qui se propulsaient hors de l’eau en se faisant tracter par des bateaux pour prendre les vagues, ou parfois même par des camions depuis la rive. De ce fait, de plus petites planches ont été créées et utilisées. A San Diego, un surfer nommé Tony Finn a développé l’un des premiers wakeboards appelé The Skurfer, un mélange entre le surf et le ski nautique. C’est au début des années 80, qu’il a lancé la production de masse de la Skurfer, un mini surf.
Ensuite, des attaches (foot straps) ont été rajoutées afin que les riders puissent effectuer d’avantage de tricks. Ce qui est hallucinant c’est que cette innovation est venue de deux personnes différentes, à la même époque mais qui n’avait aucune idée de ce que l’autre faisait! Finn a ajouté les attaches à sa Skurfer, tandis que Jimmy Redmond, à Austin (Texas) a ajouté des attaches à la Redline, sorte de planche-ski nautique qu’il avait inventée. En réalité, c’était une version plus petite d’une planche de surf qui avait eu un immense succès au Texas. L’idée des attaches ne doit en aucun cas être sous-estimée, elle est la clé de l’évolution du wakeboard. Ainsi, les riders ont pu effectuer des big-airs et rendre la discipline plus dynamique, plus libre.
Tout au long des années 80, Tony Finn a promu, popularisé et commercialisé le Skurfer, et le “ski-board” est née. En 1990, les championnats de ski-board furent diffusés à la télévision, sur ESPN. Cependant, le sport avait du mal à se faire une place. Le manque d’innovation, d’originalité ne le faisait pas avancer. Le ski-board est incapable d’attirer les foules aux compétitions. C’est alors que le shape des planches ainsi que des bateaux qui tractaient les riders ont été modifiés et perfectionnés pour permettre aux ski-boarders d’effectuer des tricks spectaculaires, ce qui attira un public de plus en plus conséquent. Autre problème, les tous premiers wakeboard ont  étés très difficiles à manier en raison de leur flottabilités, seule l’expérience des très bons riders pouvait parvenir à les contrôlés, en eau profonde avec le Skurfer qui était étroit, très dynamique et demandait beaucoup d’énergie pour parvenir à se maintenir à la surface.
La Redlinde était très légère et très performante, mais en terme de durée elle n’était pas assez résistante. Toutes ces choses ont ralenti l’évolution du ski-board, il était même question d’inventer complètement un nouveau sport nautique.
Herb O’Brien, un talentueux businessman dans le ski nautique et propriétaire d’H.O. Sports, commença alors à réflechir à ces planches. Il présenta sa première planche, compressée, flottante et conçue dans un moule, la Hyperlite Pro. Un nouveau rider, Darin Shapiro, en a fait la promotion en l’utilisant ce qui fit décoller le sport. Darin est célèbre grâce à ces tricks effectués parfois en étant tracté par un hélicoptère…
Cette innovation a suscité la croissance massive de ce qui est connu aujourd’hui sous le nom “Wakeboard” (le terme “ski-board” est resté pendant plusieurs années, le wakeboard est désormais le nom officiel). Le Hyperlite Pro a permit au rider de se submergé lorsque l’eau était suffisamment profonde ce qui facilita le démarrage. Le wakeboard devenais alors accessible à tous, de 7 à 77 ans.
Herb O’ Brien a continué à peaufiner le wakeboard. La board est assez fine et se profile comme des skis de slalom. Il avait également ajouté des “phasers” (larges plaques sur le dessous de la planche) qui évitaient à l’eau d’adhérer à la board et d’être plus fluide, plus douce à l’ atterrissage . La forme fine, la flotabilité et les “phasers” ont été conçus grâce à la technique du moulage par compression. Suite au succès de H.O. Sports, d’autres compagnies se sont lancées dans la fabrication de wakeboards.
Le sport a évolué en même temps que les planches. Les premières Hyperlites, conçues et fabriquées en 1990, avaient le même design qu’une planche de surf mais avec un tail et un tip plus conséquent.. En 1993, Jimmy Redmond étudia et développa le design “twin-tip”, un shape symétrique qui deviendra d’ailleurs le shape actuel. Les boards “twin-tip” ont donc exactement les mêmes extrémités ce qui permet d’avoir un stance “centré” et de pouvoir rider en switch.
En 1989, Jimmy Redmond, qui est considéré comme le “gourou” du wakeboard, fonde l’association mondiale de wakeboard (la WWA). Il est alors responsable de l’élaboration des règles et  du maintient de l’intégrité du sport et de la base du wakeboard dans sa forme actuelle. Il a ensuite développer des boards pour Liquid Force et a aidé à intégrer la discipline aux X-Games.
A la base, les événements de wakeboard se faisaient dépendemment des événements de ski nautique. Il a enfin été reconnu avec ses propres compétitions aux Etats-Unis et s’est épanouie professionellement en 1992, lorsque  World Sports & Marketing, une compagnie en Floride basée sur l’organisation des évenements sportifs commença à promouvoir des événements pro. Les wakeboarders ont pu désormais avoir la chance de participer à des compétitions réservées aux professionnels et rediffusées sur ESPN et peu après sur ESPN 2.
Le wakeboard devint alors une entité et en 1993, le premier magazine destiné à la pratique, Wakeboarding Magazine, est lancé par World Publications. Le Wakeboard Pro Tour continue et gagne en popularité chaque année tout comme le magazine. En 2000, le wakeboard pro modifie complètement sa disposition en ajoutant des rails, des rampes ce qui lui donne un aspect de “street run”, une dimension “skateboardistique”. Ce changement dans l’histoire du wake a été due en grande partie à deux principaux innovateurs : les légendaires Scott Byerly et Pat Panakos.
En 1999, Panakos et Byerly créent ‘The Project’, l’un des plus progressistes et bien connu des spots de wakeboard. Aujourd’hui, the Projects est ouvert au public et est réputé d’être le meilleur spot du monde, et Panakos continue de jouer une partie intégrante dans l’évolution de tout ce qui touche au wake. Il a fabriqué l’un des meilleurs rails de la planète et a repousser les limites de la créativité et du style. Il a également joué un rôle majeur en aidant Hyperlite à élaborer sa nouvelle collection de boards ‘Roam’.
Quant à Scott Byerly, en 2004 il crée le Byerly Toe Jam. En raison de la forte croissance du nombre de wakeskateurs, ce circuit pro comporte désormais 4 stops sur le National Tour intégrant toutes les disciplines et la mise en valeur du wakeskating (wake, rails, winch et cable).Aujourd’hui, les wakeskaters pro voient ce contest comme le plus influent. Byerly est également la clé de la collection Volume Wakeskate Video et maintenat dirige sa propre société : Byerly Boards.
Le wake est en constante évolution, on ne peut que s’attendre à ce que l’histoire continue, on espère juste qu’un bon nombre de personnes nous rejoindra pour qu’on la poursuive tous ensemble afin d’innover encore et encore!